Ingénieur(e) de recherche en biostatistiques

Lieu de travail : Université François Rabelais, UMR CNRS 7324 CITERES, 33 allée Ferdinand de Lesseps, 37000 Tours. http://citeres.univ-tours.fr

Durée : 12 mois, à partir de janvier/février 2018

Contexte et environnement de travail :
Unité Mixte de Recherche CITERES mène des recherches sur la thématique « Villes et Territoires ». Rattachée à l’INSHS et à l’INEE du CNRS, son objectif est d’analyser les dynamiques spatiales, environnementales et territoriales des sociétés. Le poste sera intégré dans l’équipe Dynamique et Actions Territoriales et Environnementales (ex IPAPE) qui cherche à approfondir la compréhension des dynamiques du milieu physique et biotique, en particulier pour les hydrosystèmes. Ces travaux s’inscrivent dans les activités de la Zone Atelier Loire dont l’UMR est le gestionnaire.

Le recrutement se fait dans le cadre du projet BPO Loire (Biodiversité et variables de forçage dans les habitats de la plaine ligérienne – protocole et outils).). Ce projet a pour objectifs (i) de tester un protocole de suivi scientifique pour plusieurs habitats et taxons de la plaine alluviale de la Loire, (ii) de mieux connaitre les pratiques de suivi et d’analyse de données mises en place par les gestionnaires des milieux naturels et à apporter une aide à des interrogations méthodologiques que certains ont exprimé à l’occasion d’enquêtes, et (iii) de mutualiser les connaissances et résultats des différents suivis entre chercheurs et gestionnaires. Le projet BPO Loire comportera donc la production et l’analyse de données de suivis écologiques complexes qui seront, après valorisation scientifique, mises à disposition de réseaux nationaux et internationaux d’observation de la biodiversité (SINP, GBIF, ECOSCOPE, eLTER…). En parallèle, des outils d’analyse et d’interprétation de données écologiques pour un public non expert en statistiques seront développés.

Missions de l’ingénieur(e) :
70 % du temps sera dédié au développement scientifique du projet, en particulier à son volet de traitement de données à forte variabilité spatio-temporelle :
• Synthèse de l’état de l’art concernant l’analyse de données écologiques à forte variabilité spatio-temporelle
• Analyse globale de données produites avec un protocole de suivi multitaxons et mésologique existant, et préconisations de modifications du protocole sur la base des premières analyses,
• Valorisation scientifique des résultats en collaboration étroite avec les partenaires du projet
• Développement d’outils d’analyse et d’interprétation de données produites par des gestionnaires des milieux naturels, en collaboration étroite avec eux et après analyse de leurs besoins.
• Co-encadrement d’un stagiaire sur cette dernière thématique.
30 % du temps dédiée à l’assistance à la coordination et l’animation du projet et aux liens avec les autres partenaires et des réseaux nationaux et internationaux. Cette mission comprend la création d’un site web et l’administration d’une base de données existante. Elle sera réalisée en étroite collaboration avec la responsable scientifique du projet.

Compétences requises

• Master 2 en biostatistiques avec une formation complémentaire en écologie, ou formation en écologie avec de très bonnes connaissances en biostatistiques
• Compétences et expérience en manipulation de bases de données et language SQL. PostgreSQL et PostGIS seraient un plus
• Connaissances en systèmes d’information géographiques
• Très bonnes capacités interrelationelles
• Bonnes capacités de communication et de vulgarisation scientifique
• Expérience dans le domaine de la recherche (doctorat, ingénieur)

Salaire : 2174 € brut mensuels

Renseignements complémentaires et candidatures : avant le 10 décembre auprès de Sabine Greulich (greulich@univ-tours.fr), tél. 02 47 36 7361 ou 02 47 36 14 76